Une table pour deux

Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Trouver par type
Trouver par prix
Trouver par sorties
Trouver par nom
Trouver par région
Podcast
English version



À propos de ce blog
Ce site offre des critiques honnêtes de restaurants de la région de Montréal et du reste du Québec. Nos textes sont plus près du récit que de la critique culinaire. Nous nous adressons aux amateurs de bons restaurants en offrant non seulement des opinions sincères mais aussi des comparaisons entre certains restaurants d'une même chaîne, ainsi que d'autres petites informations pratiques.

La liste des restaurants visités s'allonge régulièrement. Vous pouvez consulter la liste complète grâce à l'un des outils offerts en haut de cette colonne.



À propos de l'auteur
Nous sommes un couple d'amateurs de bons moments passés au restaurant. Parfois gourmands, mais surtout en quête d'expériences culinaires agréables à tous les niveaux. Vous pouvez nous écrire à cette adresse: table @ tablepourdeux.com.

Quelques sites que nous aimons
Il faut jouer avec sa nourriture
La déroutée
Montreal Breakfast Review
restaurants Angers Maine et Loire





Une table pour deux

Blog de plus de 400 critiques de restaurants de Montréal, du Québec et des alentours.
Liste de restaurants romantiques
Liste de restos pour la famille
Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter et sur Facebook. Nous postons des
liens culinaires intéressants ainsi qu'un occasionnel indice à propos de notre prochaine visite.







2010-10-28 - 17:42:01

La Crémaillère

La CrémaillèreLa Crémaillère

Notre plan était simple: nous allions nous stationner dans le Vieux-Québec et nous promener un peu afin de trouver un restaurant où souper. Après ledit souper, nous serions près du lieu où est présenté le Moulin à images, de Robert Lepage.

Nous nous sommes stationnés rapidement, heureusement. Nous avons alors commencé à parcourir le quartier Petit Champlain en quête d'un resto intéressant. On ne peut pas dire que ce genre d'endroit soit facile à trouver. La plupart nous donnaient l'impression d'être des attrape-touristes. Nous sommes donc remontés tout près du Château Frontenac et nous avons recommencé nos recherches. Finalement, sur la rue Sainte-Anne, nous avons été accostés par une dame qui souhaitait nous présenter le restaurant La Crémaillère. Son "pitch" fut efficace, le menu nous intéressait.

La première chose qui m'est passée par la tête en mettant les pieds à l'intérieur fut "Wow! Quel décor." Un endroit chaleureux, classique, avec une ambiance relaxante et un service tout ce qu'il y a de plus professionnel.

La CrémaillèreLa CrémaillèreLe menu était lui aussi tout ce qu'il y a de plus classique: châteaubriand, carré d'agneau, linguine à la chair de crabe à la crème de homard, etc. Vous voyez le genre. Nos choix? Les voici: en entrée, un trio de hors-d'oeuvre et une soupe au brocoli pour Sandra, et un tartare de saumon pour moi. Tout était très bon. Le saumon me semblait frais, le goût était particulièrement agréable, mais sans surprise.

Comme plat principal, une côte de veau aux fines herbes et vin blanc pour Sandra et des ris de veau au porto et poivre vert pour moi. La côte était délicieuse, on aurait dit que la viande fondait dans la bouche. Mes ris de veau étaient tout aussi agréables avec une cuisson parfaite et une sauce qui complétait très bien le tout.

J'aurais aimé résiter à la tentation de prendre un dessert. Vraiment, j'aurais aimé. Mais j'ai été vaincu par la tentation d'un "gâteau au chocolat royal". Heureusement, je n'ai pas regretté mon choix. Il était très bon, avec un fond croquant qui lui donnait une texture bien plaisante.

Notre visite au restaurant La Crémaillère fut tout ce qu'il y a de plus classique. Une ambiance relaxante, une cuisine réussie et un service impeccable. Imaginez, deux des quatre clients à la table voisine de la nôtre ont retourné leur plat, car ce n'était pas ce à quoi ils s'attendaient. Les serveurs sont restés aimables tout au long de leur étrange conversation.

La CrémaillèreLa CrémaillèreSi l'occasion de présente, il est presque certain que Sandra et moi retournerons manger à La Crémaillère. Ce n'est pas le restaurant le moins cher des environs, mais pour nous l'expérience en valut la peine. Le seul hic? Nous avons un peu perdu la notion du temps et nous avons manqué le Moulin à images. Ça sera pour une prochaine fois. Je salive déjà en y pensant...






0 commentaires



Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires
Vérification pour réduire les pourriels: entrez le numéro affiché ci-contre

Numéro: