Une table pour deux

Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Trouver par type
Trouver par prix
Trouver par sorties
Trouver par nom
Trouver par région
Podcast
English version



À propos de ce blog
Ce site offre des critiques honnêtes de restaurants de la région de Montréal et du reste du Québec. Nos textes sont plus près du récit que de la critique culinaire. Nous nous adressons aux amateurs de bons restaurants en offrant non seulement des opinions sincères mais aussi des comparaisons entre certains restaurants d'une même chaîne, ainsi que d'autres petites informations pratiques.

La liste des restaurants visités s'allonge régulièrement. Vous pouvez consulter la liste complète grâce à l'un des outils offerts en haut de cette colonne.



À propos de l'auteur
Nous sommes un couple d'amateurs de bons moments passés au restaurant. Parfois gourmands, mais surtout en quête d'expériences culinaires agréables à tous les niveaux. Vous pouvez nous écrire à cette adresse: table @ tablepourdeux.com.

Quelques sites que nous aimons
Il faut jouer avec sa nourriture
La déroutée
Montreal Breakfast Review
restaurants Angers Maine et Loire





Une table pour deux

Blog de plus de 400 critiques de restaurants de Montréal, du Québec et des alentours.
Liste de restaurants romantiques
Liste de restos pour la famille
Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter et sur Facebook. Nous postons des
liens culinaires intéressants ainsi qu'un occasionnel indice à propos de notre prochaine visite.







2014-01-25 - 21:12:34

Au Pied de Cochon

Au Pied de CochonAu Pied de CochonC'est la fête de René! C'est la fête de René! Ou plutôt, c'était la fête de René, mon ami. Sa soeur, Nicole, a décidé que le moment était bon pour un souper Au Pied de Cochon. Nous sommes tous un peu des foodies mais, étrangement, personne de notre groupe ne s'y était encore rendu.

Sa réputation internationale n'étant plus à faire, le Pied de Cochon est devenu une véritable institution montréalaise reconnue pour une cuisine bien préparée (et avec un petit quelque chose qui sort de l'ordinaire), une cabane à sucre où il est aussi difficile d'avoir une place que dans les grands restaurants californiens et un livre de cuisine qui ne cesse de remporter des prix.

Au Pied de CochonAu Pied de CochonLa première chose qui m'a impressionné en entrant est le comptoir situé tout près de l'entrée, rempli d'huîtres et plein d'autres trucs intéressants. Étonnamment, la salle à manger n'est pas très grande. De fait, si ce n'était du miroir qui longe tout le resto, on s'y sentirait presque à l'étroit. Lorsque le soleil se couche, l'éclairage est feutré. Le niveau du bruit est tout autre. Tout au long de la soirée, j'ai eu beaucoup de difficulté à comprendre ce que me disaient les gens qui m'entouraient.

Le menu proposait une multitude de plats qui me faisaient saliver. La section foie gras, par exemple, mentionnait des mets tels que la tarte de foie gras cru au sel, le hamburger de foie gras et la dorénavant classique poutine au foie gras. Vous êtes plus de type fruits de mer? Les plats nommés "Plateau du Plateau", "Le Grand Bleu" et "Le Gros Verrat" (100$, 265$ et 355$) sauront certainement combler vos désirs. Sinon, il y avait divers plats de cochon et de volaille. Et comme si ce n'était pas déjà assez difficile de choisir, notre serveur nous a proposé quelques spéciaux du jour qui ont compliqué encore plus les choses.

Sandra a décidé de commencer par une assiette de cochonnailles. La présentation des aliments était un peu simple, mais les saveurs étaient très bien. Nous avions bel et bien l'impression de goûter quelque chose qui a été préparé sur place. Même chose pour mon pâté de campagne (dont la photo ne réussit pas à démontrer sa grande taille). Ariane, la fille de René, avait choisi la soupe à l'oignon et elle m'a dit l'avoir beaucoup aimée.

Au Pied de CochonAu Pied de CochonEn guise de plat principal, René a choisi la poutine au foie gras. J'y ai goûté et je l'ai aimée, mais je l'ai trouvée un peu petite. Elle serait plus adéquate comme entrée à partager que comme plat principal. Ceci étant dit, elle m'a un peu déçu, car je m'attendais à ce que le goût du foie gras soit plus prononcé.

Sandra a préféré le pâté chinois au porc effiloché. Il était bien préparé et savoureux, mais elle m'a dit ne pas avoir été terriblement impressionnée. Même chose pour Céline, la blonde de René, dont la potée du PDC n'a pas du tout fait le bonheur.

Mon assiette de côte levée (notez l'absence du pluriel et jetez ensuite un coup d'oeil à la photo) m'a bien plu. Visuellement, la gigantesque côte faisait bonne impression. Mais la saveur était aussi au rendez-vous. Elle était bien cuite et tendre à souhait. Les accompagnements étaient aussi très appréciés, surtout les pommes de terre purées avec fromage. J'étais heureux de mon choix.

Au Pied de CochonAu Pied de CochonOn ne peut pas dire la même chose de Nicole. La viande qu'elle avait choisie était sèche, beaucoup trop sèche. Elle a mentionné ce fait au serveur qui lui a expliqué que c'était normal pour ce plat. Mais il l'a quand même rapporté à la cuisine pour que le chef y goûte. Il est revenu en s'excusant, lui expliquant qu'il y avait vraiment quelque chose qui clochait dans son assiette. Plutôt que d'en reprendre une autre, Nicole a préféré essayer le pâté chinois, un choix qu'elle a préféré au premier.

Cet événement était bien représentatif du service tout au long de la soirée. J'ai trouvé notre serveur sympathique et un brin irrévérencieux. Mais ne prenez pas cette remarque pour un défaut. Ça ne faisait qu'ajouter à l'expérience "Pied de cochon" et ça me plaisait bien. Par contre, il a toujours été très professionnel et courtois, même lors de son échange avec Nicole.

Je doute que qui que ce soit autour de la table ait encore faim après un tel repas. Mais ça ne nous a pas empêchés de goûter aux desserts. La carte comporte plusieurs choix et j'ai eu la chance d'en essayer un bon nombre. Sandra et moi avons pris la tarte au sucre pour deux. Elle était cochonne à souhait et servie avec de la crème glacée, aussi très bien. Les autres desserts étaient très agréables, mais à force de goûter à un peu n'importe quoi on finit par s'y perdre. Je vous épargnerai donc mes commentaires incertains.

Au Pied de CochonAu Pied de CochonJe crois que c'est René qui a le mieux résumé ce souper Au Pied de Cochon: décadent. La cuisine de Martin Picard, le propriétaire, est perçue comme étant audacieuse. Je suis relativement d'accord avec cette affirmation. Elle ne se distingue pas par un amalgame innovateur de parfums, mais plutôt par un grand respect des saveurs de base des aliments. Rien n'est masqué, tout est mis en valeur. C'est peut-être ce qui a déçu quelques-unes des personnes autour de la table, cette simplicité un peu déconcertante et peut-être décevante pour certains, vu les prix.

Pour ma part, j'ai été satisfait de mes choix et j'espère retourner Au Pied de Cochon pour continuer à en explorer le menu. Il s'agit d'un drôle d'endroit qui se situe un peu entre la bonne vieille auberge de campagne avec tout ce qu'elle a de plus traditionnel et le restaurant décadent du film The Cook, The Thief, His Wife and Her Lover (Le cuisinier, le voleur, sa femme et son amant), sans les décors extravagants.

Au Pied de CochonAu Pied de CochonEn quittant les lieux, nous avons vu Martin Picard à moitié affalé sur une table au centre du resto. Il semblait… épuisé. Une présence impressionnante qui venait clore une soirée agréable et parfois étrange.






2 commentaires

2014-01-26 - 10:08:00
Nicole

Quelle soirée bourrative!!!
Merci pour les beaux souvenirs :-)

Nicole




2014-01-26 - 10:48:09
Thierry

Effectivement! Ouf, c'est fou d'avoir tant mangé. Mais ce fut très agréable.






Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires