Une table pour deux

Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Trouver par type
Trouver par prix
Trouver par sorties
Trouver par nom
Trouver par région
Podcast
English version



À propos de ce blog
Ce site offre des critiques honnêtes de restaurants de la région de Montréal et du reste du Québec. Nos textes sont plus près du récit que de la critique culinaire. Nous nous adressons aux amateurs de bons restaurants en offrant non seulement des opinions sincères mais aussi des comparaisons entre certains restaurants d'une même chaîne, ainsi que d'autres petites informations pratiques.

La liste des restaurants visités s'allonge régulièrement. Vous pouvez consulter la liste complète grâce à l'un des outils offerts en haut de cette colonne.



À propos de l'auteur
Nous sommes un couple d'amateurs de bons moments passés au restaurant. Parfois gourmands, mais surtout en quête d'expériences culinaires agréables à tous les niveaux. Vous pouvez nous écrire à cette adresse: table @ tablepourdeux.com.

Quelques sites que nous aimons
Il faut jouer avec sa nourriture
La déroutée
Montreal Breakfast Review
restaurants Angers Maine et Loire





Une table pour deux

Blog de plus de 400 critiques de restaurants de Montréal, du Québec et des alentours.
Liste de restaurants romantiques
Liste de restos pour la famille
Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter et sur Facebook. Nous postons des
liens culinaires intéressants ainsi qu'un occasionnel indice à propos de notre prochaine visite.







2013-07-26 - 16:08:44

Pellegrino's

Pellegrino'sPellegrino'sVous connaissez sans doute l'expression: si votre restaurant est rempli d'Asiatiques, c'est qu'il s'agit sans doute d'un bon endroit où manger. Le hic est que je crois que cette règle s'applique au restaurant chinois. Je ne sais pas trop comment l'interpréter lorsqu'on prend place dans un resto italien.

Laissez-moi vous donner un peu de contexte. Après une longue journée à défiler dans les rues de New York, Sandra voulait profiter d'au moins un repas dans la petite Italie. Une fois rendus, ne connaissant pas le secteur, nous avons déambulé sur la rue Mulberry. Celle-ci est remplie de restaurants et de commerces italiens et à moins de savoir exactement où vous allez, il est assez difficile de faire un choix. Nous avons été accostés à plus d'un endroit par des messieurs très enthousiasmés nous promettant le meilleur repas du coin, du vin gratuit, etc. Finalement, nous avons consulté notre bon ami, l'Internet, afin de nous faire une petite idée. Je suis le premier à savoir qu'un vote populaire pour un restaurant n'est pas nécessairement un bon indicateur, mais dans ce cas-ci j'étais un peu désespéré. Nous avons donc abouti chez Pellegrino's.

Pellegrino'sPellegrino'sLe décor est on ne peut plus classique: murs rouges, nappes blanches, etc. La salle à manger n'est pas énorme, mais il y avait assez de place entre les tables pour ne pas se sentir entassés. Et, comme je le mentionnais plus haut, il n'y avait que des Asiatiques. Au fur et à mesure que la soirée a progressé, ceux-ci ont été remplacés par une clientèle plus hétéroclite, mais il reste qu'initialement nous étions un peu surpris. J'imagine que c'est parce que le quartier chinois est collé sur la petite Italie.

Contrairement à ce que nous avons vécu ailleurs à New York, le service était très très aimable. Non seulement notre serveur faisait-il de gentils efforts pour répondre à nos questions, mais plusieurs personnes sont passées nous voir pour savoir si tout allait. En plus, je n'ai jamais de ma vie vu des gens remplir si rapidement mon verre d'eau. Et croyez-moi, après une longue journée de marche je les enfilais les uns après les autres.

Le menu du Pellegrino's était classique. Nous n'avons rien remarqué qui ne se trouve dans une multitude d'autres restaurants italiens. Notre serveur nous a aussi mentionné que si nous voulions quelque chose qui ne se trouvait pas sur le menu, qu'il verrait ce qui pouvait être fait.

Pellegrino'sPellegrino'sNous avons donc commencé par un Antipasto Pellegrino, une assiette avec des viandes froides, des fromages, quelques poivrons, des crevettes et des moules. Son coût de 26$ nous semblait un peu exagéré et dans l'ensemble il l'était. Les crevettes et les moules étaient savoureuses, les charcuteries aussi. Mais ce sont les fromages qui nous ont permis d'accepter le prix. La mozzarella, le provolone et le parmesan étaient savoureux et doux. Nous en aurions repris volontiers.

Le plat principal de Sandra était une assiette de linguini alla vodka. J'ai choisi les fettucini carbonara (qui ne font pas partie du menu, mais qui m'ont été proposés par notre serveur). La qualité des deux plats était similaire. Il s'agissait de pâtes très riches et savoureuses. Vraiment cochonnes. Il n'y avait rien de gastronomique ici, mais c'était une cuisine honnête et généreuse. Une cuisine qui rappelle celle de la nonna, quoi.

On ne va pas au Pellegrino's pour une expérience culinaire qui sort de l'ordinaire. On s'y rend pour bien manger et beaucoup manger. Les prix sont raisonnables et le service est très sympa. Lors d'une future visite à New York, nous en essaierons sans doute un autre, mais je ne regrette pas ce choix.

Pellegrino'sPellegrino'sÀ noter, nous n'avons pas pris de dessert au Pellegrino's. Nous avons refait le tour des environs et avons trouvé un endroit qui proposait les "meilleurs" cannolo au monde. Nous sommes donc repartis avec un cannolo et une queue de homard (une pâte frite fourrée de crème). Les deux pour 9$, ce qui me semblait un peu excessif. De retour à l'hôtel, nous en sommes venus à la conclusion que les deux pâtisseries étaient bonnes, mais que nous étions loin du meilleur cannolo au monde. Ne vous laissez pas prendre par la fausse publicité.






0 commentaires



Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires
Vérification pour réduire les pourriels: entrez le numéro affiché ci-contre

Numéro: