Une table pour deux

Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Trouver par type
Trouver par prix
Trouver par sorties
Trouver par nom
Trouver par région
Podcast
English version



À propos de ce blog
Ce site offre des critiques honnêtes de restaurants de la région de Montréal et du reste du Québec. Nos textes sont plus près du récit que de la critique culinaire. Nous nous adressons aux amateurs de bons restaurants en offrant non seulement des opinions sincères mais aussi des comparaisons entre certains restaurants d'une même chaîne, ainsi que d'autres petites informations pratiques.

La liste des restaurants visités s'allonge régulièrement. Vous pouvez consulter la liste complète grâce à l'un des outils offerts en haut de cette colonne.



À propos de l'auteur
Nous sommes un couple d'amateurs de bons moments passés au restaurant. Parfois gourmands, mais surtout en quête d'expériences culinaires agréables à tous les niveaux. Vous pouvez nous écrire à cette adresse: table @ tablepourdeux.com.

Quelques sites que nous aimons
Il faut jouer avec sa nourriture
La déroutée
Montreal Breakfast Review
restaurants Angers Maine et Loire





Une table pour deux

Blog de plus de 400 critiques de restaurants de Montréal, du Québec et des alentours.
Liste de restaurants romantiques
Liste de restos pour la famille
Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter et sur Facebook. Nous postons des
liens culinaires intéressants ainsi qu'un occasionnel indice à propos de notre prochaine visite.







2013-08-31 - 11:16:35

Papillon Bleu

Papillon BleuPapillon BleuUn autre vendredi, une autre quête pour un endroit où dîner avec les collègues. Heureusement, certains me donnent parfois des suggestions. C'est le cas de JF qui nous a proposé d'aller dîner au Papillon Bleu, rue Saint-Jacques. Il m'a dit qu'il appréciait particulièrement le poulet Général Tao.

Nous étions plus d'une dizaine à nous rendre à ce restaurant chinois dont je n'avais jamais entendu parler. JF m'avait dit que nous n'avions pas besoin de réservations et c'était vrai. La salle à manger est grande et, lors de notre visite, n'était pas particulièrement remplie. Le décor n'avait comme seule particularité que son côté vieillot. Et par vieillot, je veux dire qu'il ne semblait pas avoir été refait depuis environ 25 ans. La musique qu'on entendait semblait provenir des années 80, ce qui n'aidait aucunement mon impression à propos de l'âge de l'endroit.

Sur le menu du midi, nous avions le choix d'un plat parmi une vingtaine de mets classiques tels que boeuf au brocoli, poulet à l'orange, crevettes sauce szechwan, poulet aux noix d'acajou, etc. Le tout accompagné d'une soupe (won ton ou aigre piquante), d'un rouleau, de riz frit et d'un dessert. Les prix variaient entre 9.50$ et 13.50$.

Papillon BleuPapillon BleuLe service au Papillon Bleu était tout aussi efficace que mécanique. Je crois que nos serveurs auraient pu être remplacés par des robots sans que ça fasse une grande différence à mes yeux. Ces messieurs d'un certain âge avaient beaucoup d'expérience et peu de joie de vivre. Un bon point pour un dîner, les plats sont arrivés rapidement une fois la commande passée.

J'ai commencé par une soupe aigre piquante. Elle ne gagnera jamais de concours culinaires, mais j'ai déjà mangé bien pire. Alors, j'imagine que je peux affirmer l'avoir aimée.

Pour la suite, un plat de poulet du Général Tao. Un drôle de plat que même la photo ne réussit pas à illustrer correctement. Le rouleau était minimaliste et sans réel intérêt. Le riz frit ressemblait plutôt à un riz cuit à la vapeur dans lequel auraient été ajoutés des morceaux de carottes partiellement cuites et un peu d'omelette. A-t-il été passé à la poêle par la suite? Mystère... La sauce du poulet était remplie de saveur, mais je ne pourrais pas affirmer qu'elle fait partie de mes préférées. Peut-être étais-je distrait par la texture du poulet? Les morceaux ressemblaient à des morceaux de poulet, mais la texture ressemblait à celle des boules de poisson qu'on trouve dans certaines soupes chinoises. De petites boules spongieuses qui font presque squick-squick lorsqu'on les mange. Mais je n'ai jamais mangé de poulet spongieux de ma vie, alors je me posais quelques questions à propos de mon assiette. Finalement, un quartier d'orange venait donner une touche presque kafkaesque à ce repas hors du commun.

Papillon BleuPapillon BleuLe biscuit servi en guise de dessert n'a malheureusement pas réussi à améliorer mon l'impression que m'a laissé mon dîner au Papillon Bleu, plus près du buffet que de la cuisine chinoise traditionnelle. Je ne crois pas que la plupart de mes collègues aient adoré leur repas non plus, alors il y a peu de chances que nous nous y retrouvions un jour. Et même sans eux, je ne pense pas y retourner. J'ai trouvé l'expérience "intéressante", mais pas dans mes goûts.






0 commentaires



Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires
Vérification pour réduire les pourriels: entrez le numéro affiché ci-contre

Numéro: