Une table pour deux

Accueil / Voir nouveaux textes
Voir anciens textes
Trouver par type
Trouver par prix
Trouver par sorties
Trouver par nom
Trouver par région
Podcast
English version



À propos de ce blog
Ce site offre des critiques honnêtes de restaurants de la région de Montréal et du reste du Québec. Nos textes sont plus près du récit que de la critique culinaire. Nous nous adressons aux amateurs de bons restaurants en offrant non seulement des opinions sincères mais aussi des comparaisons entre certains restaurants d'une même chaîne, ainsi que d'autres petites informations pratiques.

La liste des restaurants visités s'allonge régulièrement. Vous pouvez consulter la liste complète grâce à l'un des outils offerts en haut de cette colonne.



À propos de l'auteur
Nous sommes un couple d'amateurs de bons moments passés au restaurant. Parfois gourmands, mais surtout en quête d'expériences culinaires agréables à tous les niveaux. Vous pouvez nous écrire à cette adresse: table @ tablepourdeux.com.

Quelques sites que nous aimons
Il faut jouer avec sa nourriture
La déroutée
Montreal Breakfast Review
restaurants Angers Maine et Loire





Une table pour deux

Blog de plus de 400 critiques de restaurants de Montréal, du Québec et des alentours.
Liste de restaurants romantiques
Liste de restos pour la famille
Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter et sur Facebook. Nous postons des
liens culinaires intéressants ainsi qu'un occasionnel indice à propos de notre prochaine visite.







2011-03-18 - 17:26:20

La Cabane à sucre urbaine

La Cabane à sucre urbaineLa Cabane à sucre urbaineUne cabane à sucre dans le Vieux-Port de Montréal, ça vous dit? Nous en avions entendu parler l'année dernière et étions curieux de l'essayer. Cette année, quelle joie, Sandra et moi avons été invités au repas pour les gens des médias. Difficile de résister.

Le concept de La Cabane semble être le suivant: les chefs Marc-André Jetté et Patrice Demers (du restaurant Les 400 coups) nous proposent un repas gastronomique basé sur le thème de l'érable (et par conséquent, de la cabane à sucre). Mais n'allez pas là en cherchant des beignes dans le sirop, vous n'en trouverez pas.

La Cabane est située dans le pavillon Jacques-Cartier, spécialement décoré pour accueuillir le restaurant. Nous avons été agréablement surpris de constater à quel point l'endroit était chaleureux. Enfin, aussi chaleureux que possible lorsqu'on parle d'une grande salle capable d'accueillir plus d'une centaine de personnes. Une énorme tête d'orignal jette un coup d'oeil sur les invités alors que les employés s'affairent autour des longues tables.. Par contre, pour un endroit qui espérait en quelque sorte rompre avec la tradition, les chaises offraient un confort assez... traditionnel.

La Cabane à sucre urbaineLa Cabane à sucre urbaineTout a commencé par des betteraves marinées à l'érable, de la terrine de gibier, une mousse de foie de volaille et gelée à l'érable et des oeufs mimosas saupoudrés de sucre d'érable. Le ton était donné: ne cherchez pas trop des repères habituels. J'ai tout aimé (les oeufs plus particulièrement). Par contre, je n'ai pas pu m'empêcher de me demander si l'érable aurait pu occuper un place plus prédominante lors de la conception des mets. C'était comme si la planification des entrées s'était terminée ainsi: "Peut-on ajouter un peu d'érable sur ce qui est proposé? Oui? OK, go!"

La suite, un potage de courge fumée avec saumon confit au gras de canard nous a paru beaucoup plus intéressant. Le goût de fumée était très prononcé et naturellement, s'alliait très bien avec celui du saumon. Nous en avons parlé avec d'autres personnes et c'était probablement le plat préféré de la soirée. Francine Grimaldi qui était assise à côté de nous a mentionné à notre serveur qu'elle aimerait goûter au saumon sans le potage. Elle nous en a donné un morceau. Il s'agissait d'un poisson poché, tout simplement. Toute la saveur semble provenir du potage.

En attendant l'arrivée du plat principal, j'ai porté attention à l'équipe de DJ Vicky et Célestin (au violon) qui mettaient de l'ambiance. La musique était très urbaine et plutôt agréable. Un bon choix, à mon avis.

L'assiette de dinde à l'érable fut une surprise. Premièrement, je ne crois pas que qui que ce soit s'attendait à manger de la dinde. Ensuite, elle était accompagnée de "haricots coco" et d'oreilles de crisse. Tout un mélange. La dinde était plutôt bien, mais on nous avait promis une poitrine très tendre (puisque cuite sous vide) et savoureuse. Je dois dire que je me serais attendu à mieux. Les haricots ont été très appréciés de Sandra et de Mme Grimaldi et j'ai trouvé les oreilles de crisses correctes et plus faciles à manger que ce qu'on retrouve dans une cabane traditionnelle.

La Cabane à sucre urbaineLa Cabane à sucre urbaineLe dessert prit plusieurs formes. En premier lieu, un pot de crème au chocolat, érable et sel de Maldon. Une variation sur la réputée création de Patrice Demers. Une réussite, j'en aurais repris volontiers (si javais eu assez faim). Mais il ne fallait pas oublier le reste: glaces à l'érable étagées (pensez à un sandwich à la crème glacée) et de petits financiers. J'ai eu un faible pour les financiers et, si je comprends bien le mouvement des plats, j'ai pu manger un de ceux de Nathalie Richard qui, apparemment, ne raffole pas de desserts. Tant mieux pour moi! Je dois me souvenir de toujours m'asseoir près d'elle.

Pour terminer, on nous a apporté une petite bouchée: une meringue à l'érable cuite dans l'azote liquide. Le résultat est étonnamment froid et fond rapidement dans la bouche. Enfin, quand je dis "pour terminer", je veux dire à la table. Car en sortant de la grande salle, on nous offre de la tire de cidre de glace. Très savoureuse.

Après une telle soirée, que penser de La Cabane? Une semaine plus tard, je me pose encore la question. D'une part, on est très loin de la cabane traditionnelle. J'apprécie toujours l'innovation, mais j'aurais aimé quelque chose qui me rappelle quand même un peu plus la tradition. L'atmosphère était très détendue et agréable et les employés généralement efficaces et gentils. Mais d'un autre côté, le repas (sans alcool) coûte 55$ par personne. Honnêtement, j'ai trouvé ça très cher. La nourriture est de qualité, mais je ne crois pas avoir été assez impressionné pour être prêt à payer un tel prix. Par contre, la popularité de cet établissement est incontestable. Ouvert du 10 mars au 15 avril 2011, les réservations sont apparemment déjà complètes. Impressionnant.

La Cabane à sucre urbaineLa Cabane à sucre urbaine

Si j'ignore un moment le fait qu'il n'y a plus de place, je me demande si je devrais vous recommander de rendre visite à La Cabane? Tout dépend de votre désir de rompre avec la tradition (et de votre budget "cabane à sucre"). Pour ma part, ce repas m'a plutôt donné le goût d'aller dans une "vraie" cabane, ce que je ferai sans doute cette fin de semaine...






1 commentaire

2011-04-01 - 07:08:27
Isabelle C @isabelletweet

Bonjour à vous deux, j'y suis allée mercredi soir réservé la semaine avant donc il y a encore amplement de places... J'ai également trouvé ça cher pour la quantité de nourriture (quoique je n'avais plus faim lorsque je suis sortie). Et la "démonstration" à l'azote et la tire au cidre de glace étaient apparemment réservées aux médias car c'est ce qu'on nous as répondu lorsque nous l'avons demandé. Légère déception.





Pour laisser un commentaire, remplissez ce formulaire.

Votre nom ou alias
Votre site web
Votre adresse de courriel (optionnel)
Vos commentaires
Vérification pour réduire les pourriels: entrez le numéro affiché ci-contre

Numéro: